Retour
💬

dictée de ce jour Mondo

🌐 Général
0
Par
jean-luc

Bonjour, quelqu'un peut-il me renseigner ? Dans la dictée de ce jour,  j'ai écrit " Mais c'étaient surtout ses cheveux " au lieu de " Mais c'était surtout ses cheveux ". Pourquoi le verbe être n'est-il pas mis à la troisième personne du pluriel le sujet apparent étant " ses cheveux ". Merci pour vos réponses. Cordialement,

jean-luc.

0
Par
jeanpaul31

Bonjour,

Je me pose aussi la question et me préparais à la poser, même si j'ai écrit "c'était", un peu rapidement. Le Dictionnaire de l'Académie française indique :

C’est / ce sont (sommaire)
C’est, suivi d’un nom au pluriel ou d’un pronom autre que personnel, s’accorde avec celui-ci. Toutefois le singulier se rencontre parfois à l’écrit, particulièrement dans les cas suivants :
- lorsque singulier et pluriel sont identiques pour l’oreille : Ce n’était pas des mensonges ;
- lorsque ce reprend un nom ou un pronom au singulier qui le précède : Le monument qu’on aperçoit, c’est les Invalides ;
- lorsque l’attribut, également appelé complément du présentatif, est formé de plusieurs noms coordonnés dont le premier au moins est au singulier : C’est le chocolat et les bonbons que préfèrent les enfants. Mais le pluriel est obligatoire quand l’attribut multiple développe un pluriel ou un collectif qui précède : Il y a cinq continents, ce sont…
Dans tous ces cas cependant, le pluriel est de meilleure langue.
Le singulier est obligatoire dans certains cas :
- quand le verbe est suivi de nous, vous : C’est vous tous qui avez décidé ;
- dans l’indication de l’heure, d’une somme d’argent, etc., lorsque l’attribut de forme plurielle est pensé comme un tout, comme une quantité globale : C’est onze heures qui sonnent ;
- quand le pronom en est intercalé dans l’expression : Je voulais vous rapporter des pleurotes, mais je ne sais si c’en est..

Au vu de l'article, je pense que l'on est dans le premier cas, où le singulier et le pluriel sont identiques pour l'oreille. mais le Dictionnaire indique que, dans tous les cas, le pluriel est de meilleure langue. Donc, pour notre dictée, les deux orthographes seraient bonnes, avec une préférence pour le pluriel. Où quelque chose m'échappe.


 Peut-être qu'il faut comprendre : c'était qu'on remarquait surtout ses cheveux. Et là, le singulier s'expliquerait.


http://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#19_strong-em-c-est-ce-sont-em-strong


La Banque de dépannage linguistique indique :

C'est et ce sont
 C’est et c’était, qu’on met rarement au pluriel à l’oral, sont une source d’hésitation à l’écrit lorsqu’ils sont suivis d’un nom ou d’un pronom pluriel. En fait, souvent, les formes c’est et ce sont (ou c’était et c’étaient) sont toutes deux acceptables, même si la forme plurielle est plus recherchée. Toutefois, dans certains cas, le singulier est préférable.
Devant un substantif pluriel, on utilise généralement la forme plurielle ce sont ou c’étaient. On trouve aussi parfois le singulier c’est ou c’était; cette forme est tolérée, mais elle est considérée comme plus familière. Il est donc préférable de l’éviter dans les textes de style soutenu.
Exemples :
- Ce sont ces dames qui sont arrivées les premières.
- Ce sont des champignons vénéneux.
- C’étaient des hypothèses plausibles.
- C’est les parents d’Henri; tu les connais?

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=1603#:~:text=En%20fait%2C%20souvent%2C%20les%20formes%20c%E2%80%99est%20et%20ce,g%C3%A9n%C3%A9ralement%20la%20forme%20plurielle%20ce%20sont%20ou%20c%E2%80%99%C3%A9taient.


Je suis gêné néanmoins, car sur une chaîne de télévision, tout cet été, était affiché : c'est les vacances. Et il semble que ce soit correct, si j'en crois une réponse du site projet Voltaire. J'avais d'ailleurs ouvert un post sur ce site sur ce sujet pour voir les idées de chacun : 

https://www.dictaly.com/forum/ce-sont-les-vacances


Bonne journée,

Rejoignez Dictaly pour lire et participer à plus de 825 discussions Rejoindre Dictaly Se connecter